Infos Pratiques de la mairie de chailles

Stop moustiques !

Agir avant qu’ils ne piquent

Les manières concrètes de se prémunir du « moustique Tigre »
Les « gîtes » de reproduction du « moustique tigre » Aedes albopictus sont très souvent de micro dimension (à partir de quelques millilitres seulement), toujours en milieu urbain ou périurbain, jamais en milieux naturels humides ouverts. Ce peut être des creux d’arbres, par exemple, mais surtout une foultitude de petites collections d’eau artificielles telles que :

  • seaux, vases, soucoupes.
  • fûts et citernes.
  • écoulements de gouttières.
  • pneus, boîtes de conserve.
  • et tout petit réceptacle d’eaux pluviales ou domestiques à découvert.

Ces « gîtes » de reproduction sont donc, en grande partie, fabriqués par l’Homme. Ils se trouvent, pour 80 % d’entre eux, au sein des domiciles privés : cours, jardins, terrasses, balcons… Dans ce cas, il est impossible de les recenser tous, d’autant que la plupart sont temporaires, aléatoires ou difficiles d’accès.

Pas d’eau pour les moustiques
Alors, si vous êtes dans cette situation, ne tergiversez pas, car la façon la plus efficace et radicale de se protéger de ces nuisances, c’est ranger, curer, protéger, couvrir (toiles moustiquaires) ou évacuer les eaux stagnantes. Ou mieux encore, chaque fois que possible, supprimer physiquement ces gîtes. Et il faut convaincre son voisinage de faire de même.

Réglementation brûlage

Quelques réglementations concernant les feux dits de plein air et le brûlage à l'air libre des déchets verts.

Le brûlage à l’air libre des déchets verts (éléments issus de la tonte de pelouses, feuilles mortes, de la taille de haies et d’arbustes, d’élagages, de débroussaillement et autres pratiques similaires) et des déchets ménagers est interdit.

En application du Règlement Sanitaire Départemental et des dispositions de son article 84, le brûlage des déchets verts pour les particuliers, les professionnels est interdit toute l’année, y compris en incinérateur de jardin.

Outre la gêne pour le voisinage et les risques d’incendie qu’elle génère, la combustion des végétaux, qui s’effectue d’une manière très incomplète par ce mode d’élimination, est fortement émettrice de polluants tels que les particules fines et des produits toxiques ou cancérigènes.

L’impact sanitaire des brûlages à l’air libre de végétaux, particulièrement dans les zones habitées, est notable.

Le compostage au jardin, ou en plate-forme de compostage à une plus grande échelle, permet d’éviter de consommer de l’énergie en brûlant ces déchets à forte teneur en eau, et de les valoriser par retour au sol.

Des solutions alternatives et adaptées existent : en déposant vos déchets verts en déchetterie. L’usage de vos déchets verts en paillage ou en compost individuel et naturel est recommandé.

Déchetterie de Candé sur Beuvron
Rue de la chabotte
41120 Candé-sur-Beuvron
Tél. : 02 54 79 49 74

Horaires :
Lundi de 9h à 12h30
Mardi, Jeudi, Vendredi, Samedi :
de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30

Reconnaître le frelon asiatique

Le frelon asiatique (Vespa velutina) est arrivé en France avant 2005.
C'est une espèce invasive qui présente un risque réel pour l'apiculture et pour la biodiversité.

Le frelon asiatique n’a pas de prédateurs et il est un gros consommateur d’insectes, notamment d’abeilles.


Reconnaître un nid de frelons asiatiques

Afin de passer l’hiver, les jeunes reines fécondées se cachent dans un endroit abrité. Dès le mois de février de l’année suivante, ces fondatrices vont construire un nid primaire. Ces nids sont petits (de la taille d’une orange) et se trouvent à moins de 3 mètres de haut, généralement à l’abri des intempéries : sous un toit, sous une cabane, dans un garage…

La reine commence alors sa ponte : des ouvrières apparaissent peu à peu. Selon la position du nid, la colonie peut agrandir considérablement ce nid jusqu’à la fin de l’été, ou se déplacer là où elles pourront construire un nouveau nid, plus grand, un nid secondaire. Ces nids secondaires sont généralement situés en hauteur, sous la branche d’un arbre. On peut cependant trouver un nid secondaire dans des bâtiments ou dans des haies.
Lorsqu’il est seul, le frelon asiatique n’est pas agressif mais si vous approchez d’un nid à moins de 5 m, les attaques sont alors collectives et très agressives.

La destruction d’un nid est plus efficace si elle a lieu l’été. En effet, il est primordial de détruire un nid avant que la colonie ne débute sa période de reproduction. Cela évite ainsi la multiplication des nids l’année suivante. Cependant, les nids sont davantage visibles à l’automne une fois les feuilles tombées. Un nid de frelons ne sera jamais colonisé l’année suivante : une colonie de frelons construit son propre nid.

 

Cependant, à la sortie de l’hiver, des femelles non fécondées ont déjà été trouvées à l’intérieur d’un nid de l’année passée, restées bloquées par l’arrivée du froid.

Les risques engendrés par le frelon asiatique

  • Contre les humains : le risque de piqûres multiples. Contrairement aux abeilles, les frelons ont un dard lisse qui leur permet de piquer plusieurs fois et d’injecter du venin à chaque piqûre. S’approcher à quelques mètres d’un nid représente un réel danger : une population importante de frelons sortira du nid pour attaquer une personne trop proche du nid.
  • Contre l’apiculture : l’attaque des ruches, entraînant la mort de la colonie ou compromettant sérieusement la préparation à l’hivernage.
  • Contre l’environnement : un déséquilibre fort au sein de la biodiversité. Le régime protéiné des frelons asiatiques est composé de chenilles, papillons, mouches, libellules et autres insectes.
  • Contre l’agriculture : réduction de la pollinisation et dégâts sur les fruits. Le régime glucidique des frelons asiatiques est notamment composé de raisins.

Que faire si vous avez un nid de frelons asiatiques sur votre terrain ?
N’essayez pas de détruire vous-même le nid : cette démarche doit être réalisée par un professionnel avec des méthodes reconnues et une tenue de protection adéquate.

Contactez :
www.agglopolys.fr

Service Biodiversité
Hôtel d’agglomération
1 Rue Honoré de Balzac
41000 Blois
Tél : 02 54 44 50 79

Après confirmation qu’il s’agit bien d’un nid de frelons asiatiques, Agglopolys se charge de sa destruction en faisant intervenir une entreprise spécialisée qui entrera en contact avec vous, dans un délai de 72H, par l’intermédiaire des coordonnées que vous avez saisies dans le formulaire.
Si votre demande est adressée les week-ends et jours fériés (à partir de la veille 16h), celle-ci sera transmise au prestataire le lendemain matin.

La totalité des frais d’intervention est prise en charge par Agglopolys.
En ce qui concerne les nids repérés sur le domaine public, il faut en faire la déclaration à la mairie de sa commune qui se charge de faire procéder à la destruction à ses frais.
Restons vigilants mais actifs contre cette espèce exotique envahissante.